les jeux de la comté Index du Forum
les jeux de la comté
Le forum des Jeux de la Comté. Tournois, jeux de plateau et de figurines, nocturnes, toutes les infos de la JDC !
 
les jeux de la comté Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Quelque part du côté du BULL RUN... ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les jeux de la comté Index du Forum -> Historique -> Longstreet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
GOETZ


Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2017
Messages: 28
Localisation: JURA

MessagePosté le: Lun 13 Nov - 22:39 (2017)    Sujet du message: Quelque part du côté du BULL RUN... Répondre en citant

NEW YORK HERALD

« L’héroïsme de nos soldats »

« La barbarie doit céder devant l’humanisme »

« La vérité sans artifice défie la propagande sudiste »

Voici en exclusivité le papier de notre reporter Théobald Goodfellow qui revient du front, encore poussiéreux de sa chevauchée à bride abattue  pour nous apporter des nouvelles fraiches!

"Quittant la quiétude de la rédaction New Yorkaise du Hérald, je pris la direction du front avec l’armée du Général MacDowell…..

….On me mena auprès du Colonel Bullshit, commandant la « Irish brigade » une unité d’élite tenant le centre de la ligne de l’Union, bien placés sur une hauteur, nous avions une vue dégagée de l'action en cours.
Les régiments étaient en train de traverser un ruisseau à la poursuite des rebelles en déroute.

L’ordre et la discipline étaient remarquables dans ces unités, à n’en pas douter la marque d’un officier de grande compétence. La suite n’allait pas nous détromper.

Le Colonel surveillait d’un œil paternel les évolutions de ses régiments en racontant moult anecdotes glanées auprès de ces vaillants Irlandais, quand, soudain, un tir de barrage fut lancé sur notre position, l’Enfer se déchainant n’eu pas fait montre de plus de fureur, les explosions des  obus se succédaient  frénétiquement.
Impressionné par l’impavidité du Colonel Bullshit qui se tenait droit sur son cheval, je gardai mon sang froid pour ne pas perdre un instant des évènements qui se déroulaient en contre bas...
Deux batteries Confédérées s’étaient sournoisement embusquées sur  la crête d’une grande colline sur l’autre versant de la vallée et venaient d’ouvrir un feu meurtrier dans notre direction.

Comme à un signal, une marée grise jaillit des bois et s’élança pour recouvrir la plaine, brillante de mille baïonnettes luisante au chaud soleil..

Tandis que nos hommes prenaient leurs positions défensives, le Colonel éperonna son cheval et fila rejoindre ses soldats. Pour avoir une meilleure vue d’ensemble, je restai sur le point d’observation de l’état major.
La brigade Bulldogmaster, tenait la gauche et  déploya un régiment dans un champ tandis que les deux autres, avec la belle impétuosité que l’on connaissait à son Colonel, fonçaient dans les bois de l’autre coté du ruisseau.
 La cavalerie couvrait l’extrême gauche appuyée par une batterie d’artillerie.

Les farouches Irlandais prirent position en deçà de la rivière, déterminés à bloquer le passage et défendant également un gué sur leur droite.

Rapidement les combats prirent un forte intensité et une épaisse fumée dégagée par les salves de mousqueterie se répandit sur les berges boisées.

Les batteries d'artillerie ennemies couvrirent le 63 th New York de projectiles, tandis que nos batteries canonnaient les avancées ennemies.
Les sudistes lancent leur cavalerie sur leur droite tandis que pas moins de 5 régiments se déploient en appuyant également sur leur droite et avancent rapidement vers les bois bordant le ruisseau., tout en refusant leur gauche.

La suite du récit avec notre prochaine édition..


_________________
GOETZ von BERLICHINGEN..le Chevalier à la main de Fer...et brigand à l'occasion!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Nov - 22:39 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
GOETZ


Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2017
Messages: 28
Localisation: JURA

MessagePosté le: Mar 14 Nov - 20:12 (2017)    Sujet du message: Quelque part du côté du BULL RUN... Répondre en citant

Voici un petit dessin du champs de bataille...oublié de prendre une photo!!



_________________
GOETZ von BERLICHINGEN..le Chevalier à la main de Fer...et brigand à l'occasion!


Revenir en haut
historic


Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2015
Messages: 265
Localisation: Besançon

MessagePosté le: Lun 4 Déc - 09:39 (2017)    Sujet du message: Quelque part du côté du BULL RUN... Répondre en citant

Dans l'autre 2 contre 2 sur la bataille de Bull run qui opposait Marc et Johan pour le Sud et Prince Moahamed et moi-même pour le Nord et bien c'est le Nord qui l'emporte d'un cheveu pour la bataille et très largement aux points épiques à 22 contre 16. (les journaux ayant largement diffusé le récit de la bataille par le général historic même si c'est son sous général Prince Mohamed qui remporte le plus de points épiques)
Prince 12
Historic 10
Yoyo 8
Marc 8


Revenir en haut
GOETZ


Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2017
Messages: 28
Localisation: JURA

MessagePosté le: Lun 4 Déc - 22:16 (2017)    Sujet du message: Quelque part du côté du BULL RUN... Répondre en citant

La situation au milieu et à la fin de la bataille.



_________________
GOETZ von BERLICHINGEN..le Chevalier à la main de Fer...et brigand à l'occasion!


Revenir en haut
GOETZ


Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2017
Messages: 28
Localisation: JURA

MessagePosté le: Lun 4 Déc - 22:37 (2017)    Sujet du message: Quelque part du côté du BULL RUN... Répondre en citant

Dans le fracas des explosions et le roulement des salves, les jeunes enrôlés connaissent un difficile baptême du feu…


Notre reporter continue son récit sur cette sanglante journée


« Les rebelles se lancent dans une attaque impétueuse et balaient la plaine, se ruant sur les bois qui bordent le ruisseau ou semblent se trouver ces misérables yankees…
La brigade Bulldogmaster se trouve en pointe et subit l’essentiel de ces attaques.


Si l’armée du sud est vaillante et enthousiaste, elle manque cruellement de professionnalisme et le Col.S.I.Phillix en pâtit quelque peu quand ses soldats se retrouvent devant un marécage que personne n’avait vu…
 (je joue la carte POOR scouting et pose un marécage devant les unités sudistes).


Un autre épisode des plus cocasses à lieu sur Bald Hill , il nous à été rapporté par Adam Shoestring que j’avais rencontré à Charleston il y a quelques années et qui suit les déplacements de l’armée du Général Beauregard.


Suivant les instruction du Col Phillix , une batterie confédérée s’installa dans une position cachée par la ligne de crête, pour pouvoir tirer sans risque…disposition pleine de couardise.. mais dans leur enthousiasme à semer la mort, les artilleurs du sud oublièrent de serrer les freins des pièces et le recul de leur salve initiale envoya leurs pièces dévaler la pente en sens contraire….quand, a grands efforts, il parvinrent à les hisser de nouveau, la bataille se terminait..


( je joue la carte CONFUSION pour reculer l’artillerie confédérée derrière la ligne de crête et l’empêcher de tirer).


Malgré le feu nourri de nos vaillants soldats les rebelles se regroupent et lancent de terribles charges,
Celles çi sont d’abord sans succès devant le front unis de nos unités , mais profitant de la fumée des salves qui s’accumulent la ligne confédérée bouscule notre aile gauche, la brigade BulldogMaster doit céder du terrain et le régiment de cavalerie est pris en traitre et effectue une fort habile, et rapide, retraite pour protéger nos campements menacés par l’ennemi…


Un drame se joue également le long du ruisseau, pris dans un feu croisé meurtrier et étouffant dans la fumée âcre de la fusillade, le 63th New york perd le sens de l’orientation et se trouve à rebrousser chemin en tournant le dos à l’ennemi.


La rumeur qui prétend que ce comportement était dû à la triple ration de whiskey irlandais reçue au début de la bataille est purement fantaisiste et le témoignage du Père O’Hara, aumônier du régiment est déterminant dans ce sens.


« Mon Pére , que s’est-il passé là-bas ?? »
« Meuh,pff..je..je…refient…de ..de..l’en..de l’enfer, mon bils..mon fils…nous sommes tom..tombés dans un gai…un guet. Un guet-apens. Pff, ça donne soif. Toute cette fumée…pff..je m’assieds.. ».


Edifiant ..


(Philippe, toujours aussi fourbe, joue confusion sur mon unité…lui tourne le dos et l’envoie dans le ruisseau..le tour suivant les irlandais sont chargés de dos et en terrain difficile..oups !!)


La Brigade Benjamin se joint à l'attaque et le 63th NY est lâchement attaqué dans le dos et part en déroute, le 69Th résiste un moment mais doit refluer (en bon ordre derrière le ruisseau, tandis que le 88th repousse la charge d'un régiment du sud.


Mais la main du Créateur est au-dessus de nous et sa Bienveillance nous protège…Les  prières du Pére O’HARA furent entendues dans les cieux et en cette heure de doute un signe Divin se manifesta.
Un obus, comme guidé par une Main invisible percuta l’état-major du Col.Phillix…l’explosion provoqua la panique des chevaux et le colonel fut jeté à bas de sa monture, dans une mare vaseuse…


S’extrayant à grand peine du marigot, couvert d’algues et dégoulinant d’eau boueuse, il se mit dans une grande colère ,jetant veste , chapeau, gants blancs au sol, il réclama d’urgence un nouvel uniforme, ne pouvant décemment pas remporter  une victoire dans cet état.


Son ordonnance dût s’exécuter dans l’instant et le colonel se désintéressa de la bataille à un moment crucial !!


(Je joue la carte « they could not hit… » sur Philippe et celui çi doit défausser 1D6 cartes qu’il à piochées. Et il sort un 6..il ne peut donc rien faire ce tour..Good luck !).
Cet exploit permet à notre infanterie de se replier derrière le ruisseau et sauve la batterie d'artillerie de notre aile gauche.


La chaleur est intense et les combattants sont épuisés...les fusillades se taisent alors que les combattants se séparent.


La bataille est terminée...pour aujourd'hui....


Les Confédérés obtiennent un succès tactique , ayant dérouté deux de nos unités et causé de nombreuses pertes....


Victoire du Sud: 18 pts à 9 (je gagne 4 pts de plus à la phase de campagne.






Les grands titres des journeaux:




" L' héroïsme de l'IRISH Brigade sauve notre armée et notre Capitale"


"L'homme de Fer, le Colonel BULLSHIT et son iRISH Brigade repoussent les derniers assauts Confédérés"


"Une promotion bien méritée..le Colonel BULLSHIT nommé Brigadier Général.."
_________________
GOETZ von BERLICHINGEN..le Chevalier à la main de Fer...et brigand à l'occasion!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:01 (2018)    Sujet du message: Quelque part du côté du BULL RUN...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les jeux de la comté Index du Forum -> Historique -> Longstreet Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com